Tête à tête : Projet « Accompagnement global à la création d’entreprises innovantes dans le Languedoc-Roussillon »

Initiatives et portraits

Projet porté par le CEEI « Plein Sud Entreprises » pépinière départementale d’entreprises
L’innovation en Languedoc-Roussillon est soutenue par l’Union européenne, l’Etat français et la région Languedoc-Roussillon. Elle fait l’objet d’un schéma régional d’innovation soutenu par un réseau régional d’innovation. Celle-ci inclut des acteurs généralistes (CCI, Chambre d’agriculture, CRESS…) et des spécialistes (Pôles de compétitivité, Plateformes technologiques). Le département des Pyrénées-Orientales soutient l’innovation en fédérant tous ces acteurs sur le territoire et en présentant une offre de services aux créateurs d’entreprises.

Les missions confiées au CEEI sont de détecter, orienter, puis conseiller les porteurs de projets. Pour cela des actions d’accompagnement et de formation sont nécessaires. La démarche du CEEI consiste à instaurer un accompagnement global vis-à-vis de l’écosystème d’innovation.

Pour cela l’action s’appuie sur la plateforme technologique PFT66 qui établi des relations entre porteurs de projets et ressources publiques ou privées. Les missions technologiques confiées à la PFT66 la conduisent à mobiliser des ressources spécifiques de l’Éducation nationale pour contribuer à la réussite de projets innovants. Les compétences et équipements de pointe de la Région et du rectorat sont mis à disposition des porteurs de projet.

François ALLAIGRE et Henri SOLERE.

Retrouvez la présentation (.ppt) du projet « Accompagnement global à la création d’entreprises innovantes dans le Languedoc Roussilon » par le CEEI en cliquant ici.

Mini-agora : « Mieux articuler les outils existants pour accompagner la création d’entreprises »

Initiatives et portraits

Projet : “Créer et développer son emploi par la coopération en milieu rural”, par CO-ACTIONS, coopérative d’entrepreneur(e)s solidaires.- Région Aquitaine

La coopérative CO-ACTIONS a été fondée en 2007 suite à l’étude conduite pour la mise en place d’un projet de coopération durable d’entrepreneurs en milieu rural sur le territoire du Sud Gironde.

Les personnes qui travaillent au sein de CO-ACTIONS sont des entrepreneur(e)s autonomes dans leurs activités et domaines professionnels qui mutualisent de manière pérenne les fonctions administratives, comptables, juridiques, sociales.

Elles sont regroupées en Coopérative d’activités et d’entrepreneur(e)s.

Les actions de la coopérative CO-ACTIONS concernent plusieurs domaines :

- Les services aux entreprises et collectivités : accompagnement, gestion de projets, conseil, développement et formation dans des domaines variés (marketing, relation clients, communication internet, création/gestion d’activité et diagnostic d’entreprises,…).

- L’appui et le soutien au monde associatif : formations, accompagnements spécifiques, mission de coordination pour des événements, conseil et appui sur le fonctionnement d’associations et de réseaux.
- La gestion des risques psycho-sociaux et l’accompagnement social

Source : http://www.co-actions.com

David LE NORCY, Co-président – “Créer et développer son emploi par la coopération en milieu rural” par Co-actions Coopérative d’entrepreneur(e)s solidaires. Région Aquitaine.

Retrouvez la présentation (.ppt) du projet « Créer et développer son emploi par la coopération en milieu rural” par Co-actions en cliquant ici.

 

Projet : “Objectif Créa – Dynamiser et accompagner la création d’entreprise en Basse-Normandie”, par le Polytechnicum de Normandie. Région Basse-Normandie

Créé en 2003 par l’Université de Caen Basse-Normandie et les deux Chambres de Commerce et d’Industrie de Caen et du Havre, le Polytechnicum de Normandie est une structure de mutualisation et de développement conjointe à L’École de Management de Normandie, à l’Institut d’Administration des entreprises, à l’IUP Banque Assurance et à l’UFR de sciences économiques et de Gestion de l’Université de Caen Basse-Normandie. Elle est destinée à renforcer les dispositifs d’enseignement et de recherche sur l’économie, la gestion et le management et à proposer aux entreprises des dispositifs de formation innovants.

Le Polytechnicum a pour finalités les transferts de savoirs et d’expériences entre les institutions membres, la mutualisation d’actions et le développement de projets structurants. Destiné à dépasser les cadres traditionnels de l’organisation statutaire (Université et CCI) et territoriale (Basse et Haute Normandie), il met en œuvre un dispositif apte à servir la cohérence générale de l’offre, l’efficacité des dispositifs d’enseignement des institutions membres et la dynamique économique des territoires. Il mène à ce titre une action volontaire et innovante, en phase avec les politiques préconisées par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
Les activités du Polytechnicum de Normandie s’organisent autour de deux pôles : Polytechnicum Recherche, Atrium et Ingenium.

Le programme Ingenium porte le dispositif « Objectif Créa ».et crée de nouveaux systèmes de formation au moyen d’une banque numérique de savoirs et d’une plateforme d’ « e-formation ». L’activité d’Ingénium s’articule autour :

- de la création, et du développement de formations diplômantes en ligne.

- d’un catalogue de formations en e-learning, dans les domaines de la gestion et du management, à destination des étudiants et des salariés d’entreprises. Plus de 2000 heures de formation sont actuellement accessibles sur www.ingenium.unicaen.fr.

- de la conception, la production et la diffusion de dispositifs de formation en e-learning sur mesure pour les entreprises.

Parce que les compétences spécifiques à la création ou à la reprise d’activités des entreprises sont trop souvent de nature à freiner les porteurs de projet, l’idée d’un dispositif e-learning accessible en tout temps et tous lieux séduit aussi bien les futurs entrepreneurs que leurs accompagnateurs. Ingenium propose une formation ouverte et à distance pour les créateurs et repreneurs d’entreprise.

La formation peut être suivie intégralement ou pour partie grâce à des parcours conçus à partir de 60 modules de 45 minutes, «portant chacun sur une seule capacité professionnelle, un savoir-faire opérationnel». Organisés en huit grands domaines couvrant l’ensemble des aspects du processus de création/reprise, «chaque module comporte une vidéo de l’expert présentant le savoir-faire opérationnel, une fiche technique détaillée, une ou deux activités de compréhension, un cas d’application et le témoignage d’un créateur ou repreneur». Les contenus sont accessibles 24h/24 en autoformation accompagnée par chats et forums, et regroupés en huit domaines de formation :

1/ Diagnostic préalable à la création et méthodologie.

2/ Marketing et commercial.

3/ Gestion, finance et comptabilité.

4/ Environnement juridique, fiscal et social.

5/ Gestion des ressources humaines.

6/ Stratégie.

7/ Organisation.

8/ Spécificités de la reprise.

Le dispositif « Objectif Créa » s’inscrit aussi dans la cadre du contrat Etat-région (2007-2013) pour dynamiser et accompagner la création d’entreprises en Basse-Normandie.

Olivier LAMIRAULT, Directeur d’Ingenium eLearning – “Objectif Créa – Dynamiser et accompagner la création d’entreprise en Basse-Normandie” par Polytechnicum de Normandie. Région Basse-Normandie.

Mini-agora : « Mobiliser les acteurs des territoires pour sécuriser les parcours professionnels »

Initiatives et portraits

Projet : “Plateforme des métiers”, par la Communauté d’agglomération Castelroussine – Région Centre

Contexte :

- Une demande réelle d’aide à la recherche d’emploi ou de formation qui nécessite un suivi spécifique dans la communauté d’agglomération de Châteauroux.

- Un besoin de tisser les liens entre les demandeurs d’emploi et les entreprises qui recrutent.

Dans le cadre de ce projet, la Plateforme des métiers offre un accompagnement à la recherche d’emploi par un travail sur le projet professionnel et, si nécessaire, par la définition d’un projet de formation. Une orientation est aussi proposée vers des mesures d’aide au retour à l’emploi ou vers les dispositifs locaux de formation continue. Grâce à une collaboration avec le service économique de la Communauté d’agglomération, la plateforme est en mesure d’informer sur les opportunités à venir (par exemple l’implantation d’une nouvelle entreprise). Elle contribue à rapprocher l’offre et la demande d’emploi par une orientation ciblée des demandeurs d’emploi vers des entreprises préalablement prospectées. Enfin, elle organise ou participe à des forums de recrutement sur le territoire qui contribuent à répondre aux besoins des publics et des entreprises.

Avec le plan local pour l’insertion et l’emploi (Plie) elle forme le service d’accès à l’emploi de la CAC. Ses missions sont de :

- prospecter activement les entreprises afin d’évaluer leurs besoins de main-d’œuvre.

- coordonner, en relation avec le service public de l’emploi, les actions menées sur les professions en tension (développement de l’emploi).

- accueillir et orienter des demandeurs d’emploi ou salariés en reconversion ; être en lien avec les autres professionnels de l’emploi et de la formation pour diffuser les informations concernant les besoins des entreprises, participer à la mobilisation des publics… (accès et retour à l’emploi).

La plateforme accueille tous les demandeurs d’emploi ou salariés en reconversion, qui souhaitent s’informer sur les embauches et les formations. Elle n’a pas de caractère de branche, fonctionne sur le territoire et prend en compte l’ensemble des activités.

Résultat : 227 personnes ont été accompagnées au cours de l’année, dont 121 nouvelles entrées (152 hommes / 75 femmes – 91% de demandeurs d’emploi – 78 % de niveau V et infra – 35% de jeunes de 16 à 25 ans). 373 mises en relation entre demandeurs d’emploi et entreprises ont été réalisées. Au moment du bilan, 60 sorties ont été positives dont 55 pour un emploi durable (33 hommes et 22 femmes) et 5 pour une entrée en formation (3 hommes et 2 femmes).

Annick CIRET, Chef de projet et Juliette MOULIN, Contrôleur de gestion – “Plateforme des métiers” par la Communauté d’Agglomérations castelroussine. Région Centre.

 

Projet : “Pôle position”, par l’Afpa – Région Nord-Pas de Calais.

Le secteur automobile dans la région Nord-Pas de Calais représente 55 000 emplois qui n’ont pas été épargnés par la crise économique mondiale. La baisse des ventes de véhicules contraint de nombreuses entreprises du secteur automobile, à ne pas renouveler les contrats à durée déterminée (CDD) et les missions d’intérim.

« Pôle Position », est un dispositif d’accompagnement des transitions professionnelles dédié aux personnes en intérim ou en CDD. Il est assez proche de celui qui existe pour les licenciés économiques et fonctionne, à la demande dela Directionrégionale du travail (DRTEFP, depuis avril 2009 dans le Nord – Pas de Calais, sous pilotage de l’AFPA.

Pôle Position rassemble 15 professionnels issus de différentes institutions : AFPA, Pôle emploi, agences d’emploi (travail temporaire : Adecco, Adia, Critt, Manpower, et Randstad). Ils mettent en commun leurs savoir-faire complémentaires dans les domaines de l’insertion, de la qualification et de l’emploi- pour un meilleur service aux demandeurs d’emploi concernés.

Ces accompagnateurs sont répartis sur quatre plateformes (à Douai, Liévin, Maubeuge et Valenciennes)..

Les adhérents bénéficient d’un accompagnement individualisé de douze mois avec :

- un apport renforcé à la recherche d’emploi,

- une aide à la définition de leur projet professionnel,

- un appui au développement de compétences et à l’élaboration d’un plan de formation,

- une aide à la reprise ou à la création d’une entreprise.

Tout est mis en œuvre pour favoriser le rapprochement entre les adhérents et les entreprises à la recherche de nouveaux collaborateurs.

Pôle position propose aussi aux entreprises d’utiliser le réseau partenarial des accompagnateurs pour la mise en œuvre de leur gestion prévisionnelle des emplois : identifier avec elles leurs besoins de main-d’œuvre, définir le profil du candidat souhaité, adapter les compétences des adhérents à leurs besoins, présenter une sélection adaptée de candidats, préconiser les mesures pour l’emploi adaptées au recrutement.

(voir aussi le site : http://www.nord-pas-de-calais.afpa.fr)

Arnaud HENTZ, Coordonnateur – “Pôle position” par l’AFPA. Région Nord-Pas-de-Calais.

Retrouvez la présentation (.ppt) du projet « Pôle position » par l’AFPA en cliquant ici.